Accueil > Offrez un nouveau service à vos clients avec la réparation

Offrez un nouveau service à vos clients avec la réparation

Temps de lecture 5 min

An menu will be automatically build here, from the h2 in the main column

Offrez un nouveau service à vos clients avec la réparation

La loi Anti Gaspillage pour une Économie Circulaire (AGEC) contient un volet consacré à la réparation des objets mis sur le marché. On estime par exemple que 40 à 65 % des meubles non réparés auraient pu l’être. En tant que fabricants et distributeurs, en lien direct avec les consommateurs, votre implication en faveur de la réparation est centrale.

Que fait Ecomaison pour dynamiser le réflexe réparation ?

Pour développer la réparation, Ecomaison agit à trois niveaux :

  • Nous déployons un réseau de réparateurs agréés de qualité ;
  • Nous apportons un soutien financier sous forme de bonus réparation ;
  • Nous communiquons auprès des consommateurs.

Fabricants et distributeurs, au cœur du changement

Fabricant

En tant que fabricants et distributeurs, vous jouez un rôle très important dans la chaîne de l’économie de la ressource en permettant la reprise de nombreux objets usagés afin de les orienter vers le réemploi ou le recyclage. Le développement de la réparation par des professionnels est une étape de plus en faveur de l’allongement de la durée de vie des objets.

Votre implication pour favoriser la réparation dépend de vos possibilités. Vous pouvez :

  • Informer vos clients des lieux de réparation autour de votre magasin ou de vos ateliers ;
  • Vous mettre en relation avec des techniciens de réparation agréés Ecomaison proches de votre entreprise et leur confier la réparation ;
  • Devenir vous-mêmes réparateur agréé et percevoir des « Bonus réparation ». Dans ce cas, les consommateurs confirment que vous avez réparé un objet pour eux et Ecomaison vous verse le « Bonus réparation » en complément du règlement de votre client.

Quels objets sont concernés ?

Ecomaison concentre ses efforts sur des objets pour lesquels il est d’ores et déjà avantageux d’avoir recours à la réparation. Nous commençons avec les canapés et fauteuils rembourrés. Suivront d’autres types de meubles, de mobilier de jardin, d’outils et de jouets seront bientôt concernés.

canapé
Réparation fauteuil
Réparation canapé

Quelles réparations sont couvertes par le « Bonus réparation » ?

La loi distingue bien restauration et réparation. 

Réparer un objet, c’est lui permettre d’être à nouveau utilisé comme il pouvait l’être au moment de son achat. 

Cela n’inclut donc pas une restauration à visée seulement esthétique. Concrètement, le bonus s’appliquera sur un revêtement déchiré, laissant sortir le rembourrage d’un fauteuil, ou une barre de canapé convertible endommagée, mais pas sur des couleurs passées ou un accoudoir griffé.

Par ailleurs, le « Bonus réparation » ne s’applique qu’aux demandes hors garantie légale, commerciale et assurance.

Faire réparer : une décision dans les mains des particuliers 

Plusieurs raisons peuvent amener un consommateur à se séparer d’un objet qu’il a acheté :

  • Un changement esthétique. Par exemple lorsqu’un fauteuil ne plaît plus, ou ne va plus avec une nouvelle décoration.
  • Des critères d’encombrement. Par exemple lors d’un déménagement, on a besoin d’un canapé plus grand ou plus petit.
  • Une détérioration. Par exemple lorsqu’un canapé convertible ne peut plus être déplié pour accueillir des amis ou quand un rembourrage de fauteuil est si abîmé que l’assise est inconfortable.
Bonus réparation Ecomaison

C’est seulement dans cette dernière situation que la réparation est envisageable, lorsque le particulier se sépare à regret d’un objet qui lui convenait encore. Parfois, une réparation serait possible mais tout de même écartée pour des problèmes d’organisation ou à cause d’un coût trop important, réel ou imaginé. Elle n’est souvent même pas envisagée, par manque d’information. 

Dans cette situation, en tant que distributeurs et fabricants, vous pouvez encourager le recours à la réparation :

  • en informant vos clients des différents services de réparation ;
  • en apposant une mention encourageant la réparation sur l’étiquette du produit ;
  • en prévoyant des affichages en faveur de la réparation dans vos magasins ou showrooms, avec les services associés pour la faciliter ;
  • en communiquant dans vos newsletters sur vos services et partenaires de réparation.

Encourager mes clients à réparer, est-ce vraiment à mon avantage ?

Vous pouvez craindre que ces directives en faveur de la réparation freinent vos activités de vente. Rassurez-vous : cette évolution des usages est aussi bénéfique pour les fabricants et les vendeurs. 

  • En étant informé dès l’achat des possibilités de réparation et se projetant sur une durée plus longue d’usage, un consommateur peut opter pour un objet de meilleure qualité et donc plus coûteux.
  • Le coût évité d’un nouveau canapé peut permettre à l’utilisateur d’envisager un autre achat qui lui est utile. 
  • Votre magasin ou votre marque bénéficie d’une plus grande confiance du consommateur, de plus en plus soucieux des questions environnementales.

Comment être identifié comme réparateur agréé ? 

Si vous souhaitez être agréé réparateur, vous pouvez compléter ce formulaire pour rejoindre notre réseau de réparateurs agréés !

Vous devrez par la suite apporter des preuves de :

  • Votre conformité administrative ;
  • Votre capacité à intervenir sur des réparations (territoire et modalités) ;
  • Vos compétences métier (via des preuves d’activité).
Bonus réparation Ecomaison