Accueil > Centre de ressources > [MULTI-FILIERE] Guide des matériaux – Recyclabilité des matériaux, objets et équipements de la maison

[MULTI-FILIERE] Guide des matériaux – Recyclabilité des matériaux, objets et équipements de la maison

Temps de lecture 9 min

An menu will be automatically build here, from the h2 in the main column

Mieux comprendre la recyclabilité des matériaux

Ecomaison poursuit ses actions pour atteindre le ZERO déchet en encourageant les fabricants et les distributeurs des différentes filières à éco-concevoir. L’un des premiers objectifs de cette démarche est d’améliorer la recyclabilité des produits mis en marché.

Le recyclage des produits usagés consiste en une série de différentes étapes de tri et de préparation au recyclage permettant d’obtenir une nouvelle matière première recyclée prête à être incorporée dans de nouveaux produits.

La recyclabilité des matériaux dépend de leur aptitude propre à être transformées en une nouvelle matière première recyclée. Cela dépend également de leur capacité à être séparés des autres matériaux constituant le flux.

La recyclabilité des produits dépend, quant à elle, de la recyclabilité individuelle de chaque matériau qui les compose. Elle dépend également de la séparabilité de ces matériaux et donc de la possibilité de produire des gisements de matières à la composition la plus pure possible. Par le caractère industriel d’une filière de collecte, tri et recyclage telle que celle mise en place par Ecomaison, cette séparabilité est à considérer dans un contexte à la fois technique et économique.

Lorsque les gisements de matières à valoriser obtenus sont des mélanges trop hétérogènes, ils ne pourront pas être recyclés et devront être valorisés énergétiquement.

La valorisation énergétique des matières non-recyclables consiste en leur transformation en un combustible qui peut alimenter les installations industrielles énergivores en substitution des combustibles fossiles traditionnelle- ment utilisés.

Pour atteindre son objectif ZERO déchet, Ecomaison reste mobilisé avec ses partenaires pour conduire une politique d’innovation qui vise à mettre au point de nouvelles tech- niques de tri, recyclage et valorisation énergétique des produits et des matériaux. L’éco-organisme ambitionne également de favoriser émergence par la R&D de nouveaux débouchés pour les matières et combustibles secondaires obtenus. Ces travaux permettent aussi d’anticiper l’augmentation de la collecte de produits usagés de la maison et du jardin en France.

Les différents matériaux du barème de l’éco-participation

Les métaux

Description

Cette catégorie de matériaux regroupe l’ensemble des métaux bruts et des alliages métalliques.

Valorisation en fin de vie

Les produits en métal peuvent être plus facilement recyclables.

Par ailleurs, les métaux sont des matériaux recyclables par nature, qui gardent toutes leurs propriétés techniques lorsqu’ils sont fondus et remis en forme après leur première utilisation.

Ils sont, de plus, faciles à isoler du reste du flux lors du tri des éléments usagés, en vue de leur recyclage.

Le bois et ses dérivés

Cette famille de matériaux regroupe l’en- semble des matériaux directement issus de la sylviculture et des matériaux composites à base de bois (panneaux de particules, de fibres ou panneaux alvéolaires majoritaire- ment en panneaux de bois).

Le bois massif

Description

Le bois massif concerne le bois issu directement du débit d’une bille de bois et les matériaux obtenus par assemblage de lames de bois, de type lamellé-collé.

Labels

Le matériau bois, issu d’une ressource naturelle, n’est à considérer comme renouvelable, que s’il est issu de forêt exploitée de façon durable et responsable. C’est pourquoi, seuls les produits en bois bénéficiant d’une certifi- cation forestière PEFC ou FSC* entrent dans la catégorie des éléments en matériau « bois massif certifié » du barème d’éco-participa- tion d’Ecomaison.

Valorisation en fin de vie

Les pièces en bois massif sont recyclables. Après broyage, la granulométrie des parti- cules de bois est suffisamment importante pour en faire une nouvelle matière première recyclée de premier choix qui pourra être utilisée dans la fabrication de panneaux de particules.

Les panneaux de particules

Description

Il existe différents types de panneaux de bois se distinguant par la nature, la taille et la forme des particules de bois utilisées (lamelles minces, grands copeaux, parti- cules, copeaux de rabotage, de bois), leur densité et le type de liant assurant leur cohésion (résines thermodurcissables urée- formol, phénol-formol ou mélamine-urée formaldéhyde-MUF, etc.) :

• les panneaux constitués de particules de bois et d’un liant synthétique sont appelés panneaux agglomérés ou de particules. Ils peuvent contenir des particules de bois issues du recyclage des produits usagés ;

•les panneaux constitués de lamelles minces, longues et orientées, nommés OSB (Oriented Strand Board) ;

• les panneaux issus de l’assemblage par collage de plaques de bois à contre-fil, nommés panneaux contreplaqués.

L’ensemble de ces panneaux constituent la famille des panneaux de particules dans le barème de tarif des éco-participations.

Valorisation en fin de vie

Les panneaux de particules tels que décrits ci-dessus sont recyclables. Après broyage, les particules obtenues ont une granulométrie inférieure à celle obtenue à partir de bois massif, mais suffisantes pour en faire une nouvelle matière première recyclée de valeur qui pourra être utilisée dans la fabrication de panneaux de particules.

Ces matériaux peuvent également constituer un combustible de qualité pour les installations de production de chaleur.

Les revêtements (placage en bois, feuille de mélamine, stratifié) ou traitements hydrofuges ou ignifuges actuellement utilisés ne modifient pas la recyclabilité de ces panneaux.

Les composites

Description

Un composite est un matériau composé de deux matériaux non-miscibles (substances ne pouvant se mélanger homogènement). Dans les produits de la maison, les principaux matériaux composites utilisés sont les bois-plastiques, les «papiers-résines thermodurcissables» (comme les Compacts et HPL), les matériaux associant des minéraux et des résines, par exemple les pierres artificielles, les solid surface, les composites à fibres de verre, etc…

Valorisation en fin de vie

La composition bi-matière des composites et l’impossibilité de séparer ces deux matières très différentes les rendent peu recyclables. Si leur teneur en matière minérale est suffisamment faible, ils pourront être valorisés énergétiquement.

La mousse polyuréthane (PU)

Description

Le polyuréthane est un polymère thermodurcissable issu de la pétrochimie. Cela correspond aux âmes de matelas, sièges rembourrés (utilisation de la mousse dans l’assise ou dans le dossier), meubles capi- tonnés, etc. Ses utilisations sont nombreuses et sous forme de blocs ou de flocons.

Valorisation en fin de vie

Si elle peut être aisément isolée (comme dans les matelas), la mousse polyuréthane peut être recyclée. Elle peut être recyclée mécaniquement par la fabrication de mousses agglomérées destinées au secteur de la construction, de l’automobile, du sport/loisirs ou de l’ameublement. Depuis 2021, la mousse PU peut également être recyclée chimique- ment. Ce recyclage innovant consiste en un traitement chimique de la mousse PU pour obtenir des molécules recyclées qui pourront, ensuite, être utilisées pour la fabrication d’une nouvelle mousse aux propriétés très proches du matériau vierge.

Si elle n’est pas facilement isolable dans le flux des déchets, la mousse PU pourra être valorisée énergétiquement

Les papiers et cartons

Description

Le papier est fabriqué principalement avec des fibres végétales réduites en pâte qui est ensuite traitée pour la transformer en feuilles minces.

Le carton est constitué de feuilles de papier empilées et collées pour obtenir des feuilles plus épaisses et plus rigides.

Valorisation en fin de vie

Le papier comme le carton sont tous deux des matériaux recyclables. Cependant, leur présence dans le flux bois dégrade la recyclabilité du flux global et leur extraction de ce flux n’est pas aisée.

Ces matériaux sont donc valorisés énergétiquement.

Le latex

Description

Le latex utilisé dans les matelas peut être naturel ou synthétique. Le latex naturel provient de la sève de l’hévéa qui permet également de synthétiser du caoutchouc naturel. Le latex synthétique, quant à lui, est un mélange d’une émulsion de polymères dérivés du pétrole et d’une proportion variable de latex naturel.

Valorisation en fin de vie

Le latex, s’il est facilement isolé, peut être recyclé mécaniquement et utilisé en mélange avec la mousse PU dans certaines mousses agglomérées issues du recyclage.

S’il n’est pas aisément isolé, le latex pourra alors être valorisé énergétiquement.

Les autres matériaux de rembourrage

Description

Les matériaux de rembourrage sont soit naturels (crin, plumes et duvets, latex, …), soit synthétiques (flocons de mousses, fibres polymères, billes polymères).

Valorisation en fin de vie

Les matériaux de rembourrage utilisés dans les produits de la maison et du jardin sont diversifiés et généralement utilisés en association avec d’autres matériaux avec lesquels ils sont souvent fortement liés (coutures, galonnage, collage, etc.) ou dans lesquels ils sont souvent enfermés.

Ils sont également le plus souvent enfermés dans une enveloppe textile qui complique leur identification au moment du tri. Il est donc difficile de les isoler en vue de leur recyclage.

Les matériaux de rembourrage sont donc principalement valorisés énergétiquement. Ils peuvent être séparables de leur enveloppe et ainsi être recyclables.

Veuillez noter que les produits rembourrés ne sont pas recyclés par Ecomaison et sont valorisés énergétiquement.