Accueil > Actualités > Acteurs de l’ESS : avec la nouvelle convention ameublement, Ecomaison donne un coup d’accélérateur en faveur du réemploi.

Acteurs de l’ESS : avec la nouvelle convention ameublement, Ecomaison donne un coup d’accélérateur en faveur du réemploi.

Temps de lecture 2 min

An menu will be automatically build here, from the h2 in the main column

Pour parvenir à son objectif de zéro déchet, Ecomaison vous propose depuis sa création un partenariat structuré en 3 volets :

  • Des services pour accéder au gisement ;
  • Des soutiens financiers liés à l’activité de réemploi ;
  • Des solutions pour l’enlèvement des produits non-réemployés.


Depuis janvier 2024, pour accélérer sur le réemploi, la nouvelle convention d’ameublement renforce le soutien d’Ecomaison sur ce volet.

A l’aube des années 2030, on réemploiera deux fois plus qu’aujourd’hui 

Le cahier des charges établi par l’État fixe une importante progression du volume d’objets promis à d’autres vies :

50 000 tonnes réemployées en 2024

100 000 tonnes en 2029

Ces objectifs ambitieux, ramenés à la part de marché d’Ecomaison, sont atteignables à condition de maintenir une augmentation régulière, de 9 000 tonnes par an, des volumes sauvés de la benne. 

Objectif Réemploi Ecomaison* du cahier des charges :

tableau de l’évolution attendue du réemploi dans la filière.
2024 : 54 000 t
2025 : 63 000 t
2026 : 72 000 t
2027 : 81 100 t
2028 : 90 000 t
2029 :99 000 t

Cette nouvelle convention vous dote de trois nouveaux leviers d’actions pour dynamiser le réemploi : 

1. Un meilleur accès aux gisements avec de nouveaux canaux

Tous les produits couverts par l’éco-participation sont éligibles au soutien réemploi. Ecomaison est bien identifié comme repreneur pour les particuliers, via les collectivités ou la reprise en magasins, qui font déjà beaucoup appel à vous. Avec cette nouvelle convention, nous renforçons bien sûr nos efforts auprès de ces partenaires, mais nous nous attachons aussi à développer la collecte auprès de détenteurs professionnels (hôtels, bureaux, chantiers…). Et nous développons l’accès à des gisements qualitatifs, via des plateformes digitales.

2. L’augmentation de nos soutiens financiers

Jusqu’à présent, la croissance des volumes d’objets que vous récupériez était freinée par le coût inhérent à la logistique de la collecte (prix du carburant, etc..). Ces dépenses pouvaient vous amener à être plus regardants sur les objets à prendre en charge, au risque d’en laisser passer certains, pourtant réemployables. Pour apporter une solution concrète, nous augmentons et élargissons nos soutiens financiers.

 

Par ailleurs, nous créons, un nouveau levier de financement pensé pour vous : l’Appel à Manifestation d’Intérêt, qui permettra d’apporter un appui financier à des projets augmentant le réemploi, dans une logique d’écosystème local.

En savoir plus sur les avantages du partenariat avec Ecomaison

3. La collecte des flux non-réemployés facilitée

Pour collecter des volumes plus importants, vous avez besoin d’être certains de pouvoir vous défaire facilement de ce qui ne pourra pas être réemployé. Pour vous aider, nous proposons des contenants adaptés aux différentes configurations. Vous pouvez aussi vous tourner vers la carte pro, qui donne accès à de nombreux points de collecte.

En savoir plus sur les solutions de collecte des flux non réemployés

Un déploiement progressif

Toutes les structures de l’Économie Sociale et Solidaire qui ont une activité de réemploi d’éléments d’ameublement peuvent adhérer à notre nouvelle convention. Seule condition : être en mesure d’assurer la traçabilité des entrées et des sorties en réemploi. 

Vous êtes déjà partenaire d’Ecomaison ? Vous devez simplement signer la nouvelle convention dans votre espace pour bénéficier des nouveaux avantages. 

Pour vous accompagner, nous proposons des supports déjà disponibles sur notre site et sur votre espace, des webinaires réguliers et des ateliers en région. 

Nous testerons la collecte pour réemploi avec de premiers magasins d’ameublement et structures de l’ESS, pour enclencher la dynamique. Avec ces premiers déploiements nous allons établir les schémas et outils gagnants pour permettre ensuite à tous de se lancer.


Nathalie Tubiana, Cheffe de Projet Développement Partenariat ESS 

Cette nouvelle convention montre que le secteur de l’ameublement, à l’image de toutes les filières aujourd’hui accompagnées par Ecomaison, se projette vers un futur ambitieux pour le réemploi, vers le zéro déchet. Nous sommes fiers d’accompagner ces évolutions sur le terrain.